L'Armentier

L'association pour « valoriser les lieux de mémoire » et « promouvoir l'histoire locale » des îles vendéennes.


Préface « Le Bois de la Chaise… »

Docteur en Histoire, Patrick de VILLEPIN nous livre une somme qui fera date dans l’histoire locale de l’île de Noirmoutier.

Découvreur d’insolite, formidable narrateur, il nous présente une histoire du Bois de la Chaise originale.

Originale parce que son ouvrage ouvre une voie de connaissance dans l’épaisseur du Bois de la Chaise. Pour la première fois les grilles s’ouvrent sur un monde d’une incroyable richesse historique et sociale.

Objet de mythes, de fantasmes, d’interrogations, le Bois de la Chaise laisse vagabonder l’imaginaire local, tour à tour fasciné, envoûté, intrigué par ce monde d’initiés où le rituel est omniprésent – celui des Druides de la légende, comme celui des grandes familles de propriétaires.

Originale, cette étude l’est par la personnalité de son auteur : universitaire, il est à la fois scientifique dans son approche et passionné dans son écriture ; capable de prendre la distance nécessaire à l’analyse mais également lui-même objet de cet examen en tant que propriétaire ; initiateur et initié il nous conduit dans les allées du Bois, à la rencontre tout à la fois de notre histoire locale et de notre histoire politique, culturelle, sociale, économique et touristique.

Patrick de VILLEPIN, dans son livre, réussit tout à la fois à dépassionner le débat autour de l’histoire du Bois de la Chaise en faisant une synthèse entre toutes les bribes recueillies, en même temps qu’il l’inscrit pleinement dans l’histoire de la commune et de l’île de Noirmoutier tout entière.

Au-delà de l’approche sociale de son analyse, c’est la dimension pionnière du Bois de la Chaise qui est mise en évidence et, par voie de conséquence, de celles et ceux qui l’ont façonné.

Des réflexions très actuelles et très modernes sur le tourisme et sur les politiques à mettre en œuvre – Thalassothérapie, désenclavement, communication, promotion, etc. – à la détermination environnementale des bâtisseurs du Bois de la Chaise c’est, résumée, l’histoire de l’île de Noirmoutier ; porteuse d’une forme d’objectivation économico-environnementale qui a permis la préservation de cette formidable nature que nous transmettons de génération en génération, comme si l’île de Noirmoutier était imprégnée d’une volonté auto-législatrice.

Combien finalement a raison l’auteur de choisir d’évoquer le Bois de la Chaise à travers les hommes et les femmes qui l’ont fait, qui l’ont aimé, qui l’ont bâti, qui l’ont protégé et qui continuent à le faire à travers les âges.

Nous sommes dans une introspection plutôt que dans une histoire froide et abrupte, une histoire qui serait simplement celle d’un lieu, fascinant certes par ces mystères, mais sans âme.

Le Bois de la Chaise, sous la plume de Patrick de Villepin ouvre ses bras, écarte ses doigts noueux et nous invite à entrer dans le rite multiséculaire, sans que ne soient, finalement, totalement déflorées les raisons de cet envoûtement, qui séduit et qui agace tout à la fois mais qui est tellement inscrit au cœur de l’île de Noirmoutier et de toutes celles et tous ceux qui sont de passage.

Ce livre de voyage au cœur du Bois de la Chaise nous invite à poser nos valises pour goûter la douceur trompeuse de cette parenthèse dans le tumulte du temps.

Un très grand merci à son auteur et à l’association du Bois de la Chaise qui a eu l’idée de cet ouvrage et l’intuition d’en confier l’entreprise à Patrick de VILLEPIN.

Noël FAUCHER
Maire de Noirmoutier en l’île,
Président de la Communauté de communes de l’île de Noirmoutier