L'Armentier

L'association pour « valoriser les lieux de mémoire » et « promouvoir l'histoire locale » des îles vendéennes.


Table des matières « Ceci n’est pas un phare… »

Avant-propos

Préface

Introduction – Une tour plantée au-dessus de l’Anse rouge
1 – L’Anse rouge (1703), toponyme naturel
2 – La tour Plantier (1861), greffe artificielle
3 – Tradition et modernité : l’Anse rouge, avant et après la Tour

Chapitre I – Mystère des origines, naissance de circonstance
1 – Origines : la Société de bains de mer du Tambourin (1859)
2 – Naissance : le premier partage des terrains Jacobsen

Chapitre II – Objet indéterminé, sujet de perplexité
1 – Ceci n’est pas un phare
2 – Ceci n’est pas un ouvrage de défense
3 – Une vocation esthétique et touristique

Chapitre III – Fondations : un triptyque d’ingénieur, d’architecte et de peintre
1 – Les Plantier, une famille de scientifiques républicains
2 – Les Charier, une famille d’architectes érudits
3 – Les Vincent-Darasse, une famille de peintres rentiers

Chapitre IV – Architecture : entre scientisme, rationalisme et esthétisme
1 – La première tour Plantier ou le triomphe du scientisme (1861-1882)
2 – La seconde tour Charier ou le parti pris du rationalisme (1883-1912)
3 – La véranda des Vincent-Darasse ou le compromis esthétique (1913)

Chapitre V – Littérature : entre discrétion et majesté
1 – Edouard Dalloz (1826-1886) : Une Excursion à Noirmoutiers en 1871 (1881)
2 – Jean Richepin (1849-1926) : /.,/ Glu (1881)
3 – Armand Lanoux (1913-1983) : Les Châteaux de sable (i960)
4 – Jean-Marie Rouart (° 1943) : Nous ne savons pas aimer (2002)
5 – Martine Delerm : Meurtre à Noirmoutier (L’Anse rouge) (1998)
6 – Tatiana de Rosnay : Boomerang (2009)
7 – Serge Le Gall : Vagues à lames à Noirmoutier (2009)

Chapitre VI – Peinture : entre classicisme et modernité
1 – Florimond Palvadeau (1815-1883) : L’Anse rouge et la tour Plantier
2 – Paul Trouillebert (1829-1900) : Le Phare
3 – Maurice Lorois (1855-1920) : Anse Rouge
4 – Louis Paul Vincent-Darasse (1860-1904) : L’Anse Rouge
5 – Octave de Rochebrune (1824-1900) : La tour Plantier. Pointe du Tambourin vue de l’Anse rouge
6 – Léon Printemps (1871-1945) : La Tour Plantier, L’Anse rouge et Anse rouge
7 – Paul Madeline (1863-1920) : Noirmoutier, la tour Plantier à l’Anse rouge
8 – Jean Vincent-Darasse (1901-1983) : L’Anse rouge, Scène de plage au pied de la tour Plantier
9 – Yvon Dieulafé (1903-1990) : La Tour Plantier

Chapitre VII – Photographie : entre amateurs et professionnels
1 – Un photographe régional : Jules Robuchon (1840-1922)
2 – Des photographes professionnels : Zoé Couillon et Gausson père, mère et fille
3 – Des photographes amateurs
4 – Des industriels de la carte postale

Chapitre VIII – Cinéma : un si bel « échec »
1 – Agnès Varda : Les Créatures (1966)
2 – Le seul film (partiellement) tourné à la tour Plantier
3 – Une illustration personnalisée de la « Nouvelle Vague »

Chapitre IX – Tourisme et environnement : un « lieu unique »
1 – Environnement : un littoral protégé que seule la force majeure menace
2 – Tourisme : une plage mythique, longtemps dépourvue de cabines de bain
3 – Un haut lieu du tourisme local

Conclusion – On n’imagine pas l’Anse rouge sans la tour Plantier
1 – L’estacade
2 – La tour Plantier

Annexe I – Chronologie des propriétaires de la tour Plantier
Annexe II – Travaux de Charier l’illon (1882-1883)
Annexe III – Œuvre d’Arsène Charier-Fillon

Sources et bibliographie

Table des illustrations

Index