L'Armentier

L'association pour « valoriser les lieux de mémoire » et « promouvoir l'histoire locale » des îles vendéennes.


Table des matières « Labaya… »

Préface de Jean-Yves Sarazin

INTRODUCTION – Aux enfants amoureux de cartes et d’estampes…

Première partie – Labaya (île)

Chapitre I – Labaya (portulans d’ailleurs)
1 – L’abbaye Blanche, premier amer de Noirmoutier (1284-1313)
2 – Abbatia = Labaya
3 – De la Carte pisane à Pietro Vesconte
4 – Les précurseurs
5 – Labaya et les portulans après Vesconte

Chapitre II – L’île d’Her (textes d’ici)
1 – L’abbaye de Saint-Philbert et l’île d’Her
2 – Nermuster/Nermoster sur le continent
3 – De Nermuster/Nermoster à Noirmoutier en tant qu’île
4 – De Nigro Monasterio (1150) à Noirmoutier (1604)
5 – De Labaya à Noirmoutier

Chapitre III – Garcie-Ferrande (un Grand Routier d’ici)
1 – Pierre Garcie-Ferrande
2 – Le Grand Routier
3 – Bourgneuf, Noirmoutier et Yeu dans le Grant Routtier

Chapitre IV – Gutenberg et Ptolémée, le retour aux sources des cartes marines
1 – Terra incognita, de l’Antiquité au Moyen Âge, la « géographie » avant les portulans
2 – Les Grandes découvertes
3 – Gutenberg, la Renaissance et l’essor de l’imprimerie
4 – Claude Ptolémée
5 – Martin Waldseemüller

Chapitre V – Portus Secor (hier), Labaya (aujourd’hui)
1 – Noirmoutier à travers les cartes « antiques » de Ptolémée
2 – Anciens noms du Bas-Poitou et d’Aunis-Saintonge
3 – Quelle localisation pour le promontoire des Pictons ?
4 – Quelle localisation pour Portus Secor ?
5 – Labaya dans les cartes « modernes »

Deuxième partie – La Baya (île)

Chapitre VI – De La Baya à la Baye
1 – Une fausse anticipation : le port de Baïes dans la baie de Naples
2 – L’épopée du mot « Baie » à travers les siècles et à travers les langues
3 – De La baya à la Baie, nom commun ou toponyme ?
4 – De La baya à la Baye sur le continent
5 – Baie en français, importé de l’étranger

Chapitre VII – Le sel de la baie
1 – La Baye, « le plus beau havre et port de mer de notre pays »
2 – L’abbaye et la Baie, carrefours du commerce international du sel
3 – Les îles de la Baie
4 – Les villes de la Baie
5 – Les ports de la Baie

Chapitre VIII – De Anvers à Amsterdam, l’âge d’or de la cartographie flamande et hollandaise
1 – Un précurseur poitevin, Pierre Rogier
2 – Anvers, capitale de la cartographie
3 – Amsterdam, nouvelle capitale de la cartographie au xviie siècle
4 – Le grand vide de l’imagerie française : Yeu & Noirmoutier, oubliées des cartes françaises
5 – L’île mystérieuse : oubliée, tronquée, désaxée

Chapitre IX – Cap ou péninsule ? Noirmoutier rattachée au continent
1 – Île ou presqu’île ? D’avancées en régressions
2 – Lucas Janszoon Waghenaer
3 – De Bertrand d’Argentré à Maurice Bouguereau
4 – Armentier dans le prolongement de la carte de Waghenaer : dérives et confusions
5 – Johannes van Keulen

Chapitre X – Le renouveau de la cartographie française ou l’insularité retrouvée
1 – Le renouveau de la cartographie française
2 – Christophe Tassin
3 – Vicenzo Coronelli, plagiaire de Tassin
4 – Les îles éphémères : l’île du Greffier et les îles de Bas (vers 1600-1700)
5 – Après Tassin : Mariette, Peyrounin & Co ou l’insularité retrouvée

Conclusion – « Le local moins les murs… »

Table des toponymes

Table des illustrations

Index